FRANCE

« La qualité musicale remarquable de cette Maîtrise toulousaine ne souffre pas, loin s’en faut, de la comparaison avec leurs homologues anglais…  Ces jeunes choristes sont pris par la musique.  Ils sont heureux de chanter.  Cela se lit sur leur visage.  Et cela s’entend clairement. »
Resmusica, décembre 2016, pour un concert avec les Sacqueboutiers de Toulouse dans le cadre de la saison des Arts Renaissants.

« Le travail doit être colossal, la patience et la détermination également, pour arriver à cette perfection. »
Classiquenews.com, décembre 2016, pour un concert avec les Sacqueboutiers de Toulouse dans le cadre de la saison des Arts Renaissants.

« Révélation du paysage maîtrisien de ces dernières années »
5 diapasons
Diapason Magazine (France), décembre 2015 pour le CD ‘Noël français’

« L’Ensemble Gilles Binchois et l’épatante Maîtrise de Toulouse rendent à ces musiques une dévotion généreuse et simple, un charme proche de la sensibilité populaire »
Diapason Découverte
Diapason magazine (France), mai 2015  pour le CD ‘Polyphonies oubliées’

« Le travail remarquable effectué par les chanteurs sur la diction du plain-chant en polyphonie, à la fois souple et claire, toujours adéquate au rythme du texte chanté, fait de ce disque une belle réussite »
Quatre étoiles
Classica magazine (France), mars 2015 pour le CD ‘Polyphonies oubliées’

« On peut marquer la vie d’une ville de différente façon. Un événement politique, économique, humain. Vendredi soir, c’est un événement culturel qui imprimera à Pamiers une marque profonde : l’exécution du Requiem de Fauré par la Maîtrise de Toulouse.

Vendredi soir, sous la direction de Mark Opstad la Maîtrise du conservatoire de Toulouse a signé un chef-d’œuvre.

Vendredi soir, si Gabriel Fauré, éternellement vivant a reçu quelques échos de ce concert, il a certainement pu continuer à reposer en paix, dans la douceur de son Requiem. »
La Dépêche du Midi, octobre 2012 pour un concert au festival Gabriel Fauré.

« Une maîtrise de conservatoire française peut-elle rivaliser, chez Fauré ou Britten, avec des college ou cathedral choirs anglais ?  La preuve que oui, avec le premier disque de la maîtrise créée en 2006 au sein du conservatoire de Toulouse par le Britannique Mark Opstad….

…. Il faudra suivre ce chef et ce chœur, promesses que le renouveau maîtrisien initié il y a un quart de siècle en France n’a pas dit son dernier mot. »
Cinq Diapasons
Diapason Magazine (France), septembre 2011 pour le CD ‘Missa Brevis’

INTERNATIONAL

« Cette maîtrise, créée en 2006, nous offre un programme de noël gallican irrésistible… Avec un chant d’une belle homogénéité et une précision d’intonation, le groupe excelle dans les quatre motets de noël de Poulenc… »
« Les sorties essentielles de la semaine »
The Sunday Times (Grande-Bretagne), 13 décembre 2015

« Les résultats sont très impressionnants dans ce programme délectable de musique française pour Noël… un pur plaisir »
Quatre étoiles
BBC Music Magazine (Grande Bretagne), décembre 2015 pour le CD ‘Noël français’

« Un programme d’une grande étendue, chanté avec une clarté étincelante de timbre et d’intonation » (Quatre étoiles)
BBC Music Magazine (Grande Bretagne), septembre 2014 pour le CD ‘Motets français’

« … on sent que ce disque a été conçu avec de l’amour et avec une attention infinie, et rien que pour cette raison, c’est une joie de l’écouter. »
Gramophone Magazine (Grande Bretagne), septembre 2014 pour le CD ‘Motets français’

«  On se rend compte d’emblée que l’on est en présence de jeunes musiciens courageux et confiants qui vivent et qui chérissent chaque note.  Nullement perturbés par la complexité de l’écriture, ils se donnent tout entier.  C’est un régal et une belle surprise de les entendre avec leur approche raffinée…

N’oublions pas Mark Opstad, sans la vision et l’expertise duquel rien de cela n’aurait été possible.  Félicitations à toutes  les personnes impliquées.  Les mots me manquent pour recommander ce disque passionnant! »
Organist’s Review (Grande Bretagne), septembre 2014 pour le CD ‘Motets français’

« En tant que chanteurs français, ces jeunes sont les héritiers d’une grande tradition qu’ils s’approprient et qu’ils racontent avec intelligence et vigueur….

… la musique est interprétée avec clarté, verve et une maîtrise exemplaire »
American Record Guide (Etats Unis), juillet 2014 pour le CD ‘Motets français’

« Chaque piste est un régal »
Choir and Organ Magazine (Grande Bretagne), juillet 2014 pour le CD ‘Motets français’

« A en juger par l’intonation parfaite, la précision de l’articulation, l’attention scrupuleuse à l’équilibre, la confiance des solistes, et bien plus encore, Mark Opstad maîtrise une chose ou deux sur la direction de chœur…

Dans l’ensemble, cet enregistrement est une suite extrêmement réussie à leur précédent opus,  couronné d’une interprétation brillante des Litanies à la Vierge Noire de Poulenc…  Je suis tenté de dire que cela vaut la peine d’acheter ce disque uniquement pour cette piste, mais en réalité, cela vaut la peine de l’acheter pour tout le programme. »
International Record Review (Grande Bretagne), mai 2014 pour le CD ‘Motets français’

« J’ai profondément aimé le voyage musical proposé par le CD. »
Sydney Organ journal (Australie), Printemps 2014 pour le CD ‘Motets français’

«…une “Maîtrise” française  (école de chant) qui a le niveau de presque n’importe laquelle des meilleurs maîtrises anglaises…

« …Il n’y a probablement rien que ce chœur ne pourrait chanter, et ce, superbement bien.  Ils proposent un chant propre et précis  avec une intonation et un équilibre parfait.  Ils atteignent une qualité de phrasé, de nuances, et d’intensité d’interprétation que pourrait leur envier un grand nombre d’excellents chœurs d’adultes»
American Record Guide (USA), juillet / août 2012 pour le CD ‘Missa Brevis’
et ensuite, choisi parmi les CDs de 2012 ‘Critic’s Choice’ (American Record Guide janvier 2013)

« … ces maîtrisiens interprètent aisément ce programme fascinant…

…la messe de Caplet à trois voix à capella est impressionnante, en tant qu’œuvre tout d’abord mais également du fait de l’interprétation que Opstad obtient de ses jeunes chanteurs. »  
Quatre étoiles
Choir and Organ Magazine, (Grande Bretagne),  avril 2011

« …Le groupe mixte de 21 chanteurs enregistré ici est mu par un timbre frais, clair, spontané, parfaitement homogène, surtout dans la messe de Caplet à trois voix a capella, au cours de laquelle les phrases élancées flottent superbement au sein de l’immense acoustique du néo-gothique Temple du Salin à Toulouse.

Dans le cadre d’un regain d’intérêt porté aux chœurs de jeunes en France, ce disque apporte une importante pierre à l’édifice. »
Gramophone Magazine (Grande Bretagne), mars 2011

« Après son passage à Tauste, où elle a cloturé le festival de musique des Cincos Villas, la Maîtrise de Toulouse s’est produite en l’église de San Felipe. Les vingt-et-un jeunes, qui ont entre onze et quinze ans, forment un chœur d’une qualité technique et d’une sensibilité extraordinaires…
Il s’agit d’un groupe vocal à la discipline des plus rigoureuses qui, lors de son passage à Saragosse… a rendu perceptible le fruit de ce travail intense, strict et efficace auquel se soumettent ces jeunes gens…
C’est un répertoire aucunement infantile, chanté à la perfection et avec sérieux. De jeunes chanteurs appliqués et attentifs aux ordres de leur chef de chœur qui peut s’enorgueillir de l’ensemble qu’il a réussi à modeler. »
Heraldo de Aràgon (Espagne), octobre 2010  pour un concert à Saragosse.